• Entre Acheteurs

La décoration pour sublimer les montres de luxe

La réputation des montres suisses est connue dans le monde entier. Seuls les maîtres-artisans suisses ont gardé ce savoir-faire inégalé jusqu’à nos jours. La décoration horlogère qui sublime le luxe de ces montres remonte au16e siècle.


Après un bref rappel historique qui nous explique cette tradition de luxe dans la décoration horlogère, nous examinerons quelques techniques de fabrication artisanale qui font la renommée de l’horlogerie de luxe et donc celle de la Suisse.


Bref retour sur l’histoire de l’horlogerie de luxe


Les gens ont toujours été fascinés par l'observation du temps qui passe. Depuis l’aube des temps jusqu’à l'engouement technologique moderne, le monde de la montre a vu une quantité abondante d'appareils différents utilisés pour mesurer le temps. Les cadrans solaires et les horloges à eau figuraient parmi les méthodes les plus courantes de suivi du temps avant l'invention de l'horloge mécanique à la fin des années 1200. La révolution est venue de l’introduction de la montre à quartz en 1969. Cette dernière a supprimé toutes les pièces mobiles trouvées dans les montres mécaniques, les remplaçant par une pile. Ce qui a failli mettre fin à ce type de montres.


Après, une période de déclin, les montres de luxe sans quartz, essentiellement suisses ont retrouvé la faveur d’un public. De fabrication artisanale, elles ont des surfaces polies, du cadran aux plus petites vis. La production de ces montres est une création qui allie l’art et la technique. Les maîtres-horlogers suisses ont gardé ce savoir-faire de décoration jusqu’à ce jour.


Un artisanat et une technique de pointe pour sublimer le luxe


Aujourd’hui des machines numériques sont capables de réaliser des finitions ou décorations sur des pièces de très petite taille. Cependant, le résultat obtenu n’arrive pas au niveau des grands maîtres-horlogers de luxe. Ainsi, il n’est pas rare que les artisans consacrent des dizaines d’heures pour un seul mouvement.


Ce degré de finition pour une pièce unique fait ainsi la réputation des plus grands horlogers. Découvrons plus en détail ce véritable travail d’artiste.


Peu de gens connaissent la signification des termes techniques : Anglage, satinage, grenage, microbillage, perlage, côtes de Genève. Ce sont des mots qui font partie de la langue des horlogers.


La technique de l'Anglage :

cette finition consiste à casser l’arête entre la surface et les flancs d’une pièce. Il s’agit de faire un chanfrein à 45° minutieusement poli.


Le Poli miroir ou poli noir:

utrement appelé poli noir ou poli bloqué est la réalisation du plus haut degré de polissage possible. Sans trace, il offre des effets optiques de grande qualité, le rendu est sublime.


La méthode du Perlage :

il s’agit d’un décor de cercles ou perles qui se chevauchent. Ce décor se situe sur les ponts et les platines du mouvement


Les fameuses Côtes de Genève :

elles rappellent de petites «vagues» parallèles sur une surface métallique. On les trouve sur les ponts, les platines et les rotors. Cette décoration est l’une des plus connues de l’horlogerie suisse, qui souffre actuellement du manque de touristes dû à la crise sanitaire du Covid, comme le rapporte cet article de RTN.


De plus, l’horlogerie utilise d’autres techniques pour sublimer la mécanique de luxe comme le satinage, le grenage, le microbillage, l’étirage des flancs, le moulurage, le colimaçonnage, la galvanoplastie, et bien d’autres encore.


Pour conclure, l’horlogerie de luxe représente l’alliance entre tradition et modernité, savoir-faire manuel et technologie, dans la recherche de l’excellence.

En savoir plus

Votre publicité ici