• Entre Acheteurs

Travailler en Suisse : Conseils et précautions

Vous aimeriez venir travailler en Suisse? Voici nos conseils à suivre pour avoir le statut de travailleur frontalier en tant que français. Il y a des astuces à connaître et bien entendu des pièges à éviter.

Ils sont nombreux tous les jours à passer la frontière, notamment pour venir travailler dans la ville de Genève, à immédiate proximité de villes françaises comme Annemasse (74), ce sont les travailleurs frontaliers Suisses.


Les spécificités helvétiques


Attirés par des salaires plus élevés qu'en France, l'avantage du travailleur transfrontalier est qu'il ne subit pas le coût de la vie très élevé en Suisse : Loyers onéreux, courses alimentaires moins bon marché que dans l'hexagone (la viande coûte par exemple beaucoup plus cher). Mais est-ce pour autant le véritable bon plan?


Grâce aux accords bilatéraux entre l'union européenne (donc la France) et la Suisse, il est possible pour ces travailleurs de circuler librement, c'est à dire de passer la frontière sans problème et d'avoir un emploi sans trop de difficultés. C'est 100% autorisé par la loi.


Il faut simplement savoir qu'en 2018 la Suisse a imposé la préférence nationale, c'est à dire que certains emplois touchés par le chômage doivent être octroyés à des nationaux Suisses en priorité. Mais dans les faits cela n'empêche pas les français de continuer à venir pour faire d'autres emplois qui connaissent une forte tension.


Le paiement en Francs Suisses


Vous ne le saviez peut-être pas, mais la Suisse n'étant pas dans l'UE, elle a une monnaie différente de l'Euro : c'est le Franc Suisse (et oui, dire que même en France nous n'avons plus de Francs, eux l'ont encore). Donc au moment de recevoir votre salaire de la part d'une société basée en Suisse, vous êtes logiquement payés dans la monnaie locale, que vous pouvez parfois voir désignée sous le nom de CHF ( CH : confédération helvétique). Vous devez donc changer cet argent en euros pour en profiter. Quelques conseils à lire ici.


La complexité des impôts : le cabinet fiduciaire comme solution


Un point qui est crucial et très complexe à Genève et partout en Suisse, ce sont les impôts. En effet ils sont différents selon les cantons (les régions Suisses), par exemple à Genève les travailleurs étrangers sont prélevés à la source, c'est à dire directement sur leur salaire. Face à la diversité des règles et des exceptions qui existent, le meilleur conseil si vous avez un salaire élevé pour optimiser votre imposition est de se faire accompagner par un cabinet fiduciaire, c'est le nom donné en Suisse à ces sociétés qui arrangent votre comptabilité et vos impôts, cliquez ici pour en lire plus. Pour quelques centaines d'euros, vous obtiendrez des conseils juridiques précieux pour comprendre les règles sans vous faire avoir !

En savoir plus

Votre publicité ici